Confessions d’une fille actuelle (1)

Capture d’écran 2014-11-10 à 20.55.52

PS : l’histoire ci après est fictive, elle a été écrite par la jeune nouvelliste amatrice Alice Oyono


Temps pluvieux, soleil pas encore levé, 3 dégrés en extérieur… la semaine s’annonçe mauvaise. J’ai bien essayé d’allumer le chauffage mais rien ! La poisse me poursuit. Je suis de mauvaise humeur, et pas qu’un peu. Penchée sur la cuvette de mes wc, je patiente. Je viens de faire mon 3ème test de grossesse, il y a deux minutes (juste pour être sure). Negatif…encore ! Ok, le petit Killian c’est pas demain la veille qu’il viendra au monde.Je range tout mon matos medical sachant bien qu’il me servira encore dans pas longtemps, me connaissant. Attrapant mon portable, je tape nerveusement un message destiné a Zack.

« Fausse alerte »

Et Hop, envoyé. Une bonne chose de faite, ma journée peut commencer.

Pour ceux qui se demandent qui je suis, je m’appelle Typhanie, j’ai 22ans et je suis étudiante en Journalisme. Jusque là rien de bien extraordinaire je sais. Le truc c’est que je suis une fille tout ce qu’il ya de plus banale comme on en voit des centaines : brune, yeux noisette, 1m75 et assez jolie à ce qu’il paraît. Mais le détail qui tue et qui complique ma vie depuis mes 15ans c’est que j’ai d’ÉNORMES seins. Ne rigolez pas, je ne me vante pas, je vous décris juste la triste vérité. Deux obus tellement gros qu’au collège tout le monde m’appelait pamela (en référence à la sirène d’Alerte à Malibu). Ce cadeau du ciel n’en était pas vraiment. En effet, lorsque tu es une jeune fille aux allures de bimbos, tu fais face à pas mal de problèmes et ta vie n’est pas si belle que ça contrairement à ce que la grande majorité pense. Incorrigible romantique que je suis, je n’avais jamais réussi à avoir une relation sérieuse avec un mâle, pour la simple et bonne raison que tout ce qu’ils voulaient c’était de me sauter puis me larguer . J’en étais donc réduite à espérer tomber enceinte de n’importe qui pour avoir la chance de tenir enfin une relation plus de 5mois. Mais bon Zack n’était pas n’importe qui non  plus, on y reviendra par la suite.

Je vous fait assez pitié comme ça ou vous en voulez encore ? Parce que si vous décidez de suivre ma vie sachez que vous allez en avoir des trucs à vous mettre sous la dent.

De toute façon vous en apprendrez un peu plus sur moi dans les jours qui suivront ; pour l’instant, il faut que je m’apprete pour aller en cours.

Je repère un jean posé en quinconce sur ma comode, un débardeur aux motifs fleuris non loin de là et ma paire d’escarpins préférés sous le petit fauteil au centre de la pièce . (Oui, mon appartement est bordélique et alors?). Attrapant les bases de ma tenue vestimentaire du jour, je file sous la douche. J’ai exactement 32 minutes pour me préparer entièrement, autrement dit aucun espoir que je sois à l’heure ce matin. Pff, chaque jour confrontée aux mêmes problèmes.

Douche terminée j’entreprends un séchage express , une coiffure sommaire et un maquillage minimaliste. Comme d’habitude mon top a bloqué au niveau de ma protubérante poitrine et il a fallu forcer un peu pour le faire descendre plus bas ; mais ça ce n’est qu’un petit détail que je mentionne pour faire sourire la gente masculine. Ma montre m’informe que je suis dejà en retard de 7 minutes ( pour changer), je me saisis de mon sac en catastrophe, enfile une veste marine sensée me donner un air un peu sage et attrape deux trois cahiers au vol. Direction la fac.


10H45 : Cours d’expression gouvernementale

Je suis tirée de mon sommeil par un message sur mon téléphone. C’est Zack. Merde ! Je me redresse et jette un coup d’oeil vers l’estrade. M Franklin est toujours engagé dans un débat avec les élèves du premier rang au sujet d’un obscur référendum qui devrait avoir lieu dans l’après midi. Etant donné que je m’en bats royalement les « reins »,je prends  la décision de me rendormir  dès que j’aurais répondu a Zack.

« Oui Typh, je sais que c’est une fausse alerte comme à chaque fois d’ailleurs. C’est un petit peu ça le principe de la contraception qu’on utilise, que tu tombes pas enceinte . Arrête de flipper pour rien à chaque fois ok ? »

Il n’y est pas du tout le con. Je ne flippe pas . Enfin si, je flippe qu’il me quitte. Enfin non , pas vraiment vu qu’on est même pas ensemble…bref c’est compliqué. Son message me fout les nerfs. Il ne comprends pas que ce bébé je le veux désepérement pour pouvoir être sure que je ferais toujours partie de sa vie. Bien evidemment je peux pas lui exposer la chose comme ça… ça fait désespérée et psychopathe.

« d’accord Zack , bisous »

Message envoyé 

Pff, décidement cette journée n’allait pas s’arranger . Zack allait bientôt se lasser et j’allais me retrouver seule encore une fois. Fallait que je fasse attention.

« Coucou ma caille, sos cœur en peine. Besoin d’un shoot »

Message envoyé a Carla.

Carla c’est ma plus vieille amie. Elle sait tout sur moi, ma vie chaotique et mes délires. Contairement à moi, c’est une fille timide, toute petite, aux airs de bébé ; mignonne a en pleurer et adorable comme tout. Je suis le ying et elle le yang : on se complète. Mais Carla elle, elle a un copain depuis aussi longtemps que je puisse m’en souvenir. Elle a toujours été heureuse, toujours amoureuse, toujours tout ce que j’ai toujours voulu être quoi.

« salut chérie, il s’est passé quoi encore ? Pas de bébé en vue c’est ça ? »

« ouaip ; En plus mes nénés ont encore gonflé. Pff. Je suis en com gouv ; tas cours toi ? »

Message envoyé

La suite au prochain post.

Une histoire écrite par Alice Oyono

© Copiright Alice Oyono (managée par la société GNA Communication, Yaounde Cameroun – contact : gnacommucation@gmail.com )

Publicités

6 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s