#Chronique 03 : En Afrique, le mobile a tout compris…

Dans le secteur des nouvelles technologies de l’information et de la communication en Afrique, le premier de la classe c’est  le mobile. Le portable a tout simplement révolutionné l’Afrique. Avec 650 millions d’unités, l’Afrique a dépassé les Etats-Unis et l’Europe en nombre de téléphones mobiles.  Simple, fiable, rapide et économique il s’est imposé dans le mode de vie des populations. A ce sujet, le cabinet Frontier Economics a publié un rapport qui démontrait que le secteur de la téléphonie mobile, en Afrique subsaharienne, a généré 71 milliards de dollars de recettes fiscales entre 2000 et 2012, pour un investissement estimé entre 85 et 98 milliards de dollars. Alors qu’en 1992 près de 75% de la population africaine n’avait pas accès à l’outil mobile, on assiste comme le montre ces chiffres à une réelle révolution. Conscient de l’impact important de ce nouvel outil sur le modèle de consommation des usagers, les structures multiplient les moyens d’action afin de s’y adapter.

Aujourd’hui, et ce malgré les problèmes nets et flagrants d’infrastructures qui freinent l’accès aux réseaux, les africains ont donc de plus en plus accès à la téléphonie. Jean-Marie Huet, auteur d’un rapport intitulé « Les enjeux financiers de l’explosion des télécoms en Afrique subsaharienne » publié par l’Institut français de relations internationales en février 2010 déclarait : «la croissance du marché mobile et de l’Internet est deux fois plus importante en Afrique que celle enregistrée au niveau mondial». Ce succès est dû au fait que le mobile surfe sur les limites des réseaux plus classiques notamment en terme de la fiabilité et de mobilité. Ceci permet à l’Afrique de s’imposer comme le jardin d’Eden de nombreux géants de la téléphonie du monde entier.

Les européens ont été les premiers à se lancer sur le marché de la téléphonie mobile en Afrique. On pense ici à des opérateurs tels que le groupe français Orange ou encore le luxembourgeois Milicom. Cet appétit s’est diffusé et ce secteur attire désormais de plus en plus d’entreprises africaines et asiatiques. Les pays concernés par cette révolution ont eux aussi énormément évolué. Alors qu’en 2000 les Africains possédant un téléphone mobile étaient presque tous concentrés en Afrique du Sud, l’évolution a été assez rapide avec, en 2007 l’enregistrement de 85% des abonnés dans les autres pays d’Afrique selon une étude de Wireless Intelligence.

afrique-mobile

Crédit Photo : www.economie-avenir.com


Cette révolution est également associée à deux éléments essentiels de la téléphonie mobile en Afrique : le SMS et le M-Banking. 

            De fait, l’Afrique représente aujourd’hui, à elle seule, près de 80% du marché de M-Banking, alors que celui-ci a beaucoup de mal à s’imposer en Europe à cause d’outils tels que les banques en ligne et la forte proximité des guichets de banque. En Afrique le M-Banking s’avère être la solution la mieux adaptée pour pallier par exemple  à l’accès souvent difficile aux banques physiques. Ce modèle représente aujourd’hui plus de 2 millions d’euros de chiffre d’affaires sur le continent selon Ecobank, la banque panafricaine.

Le deuxième bon élève est le SMS. Simple, pratique et adaptable à tous les supports mobiles, le SMS est devenu le partenaire privilégié de nombreuses enseignes pour faire passer leurs offres commerciales. Les réseaux sociaux  ont également trouvé comment permettre aux usagers de rester connectés au quotidien grâce au SMS. Exemple : Facebook  permet de suivre les actualités, répondre à ses demandes d’amis uniquement en envoyant un SMS.

Au fil des années, de nombreuses autres applications ont vu le jour à travers la téléphonie mobile en Afrique. Elles permettent par exemple de suivre les cours des matières premières pour les agriculteurs, programmer et gérer l’arrosage de ses cultures, toujours pour les agriculteurs, etc.


Malheureusement, de son côté, l’Internet mobile a pour l’instant énormément de mal à s’installer. A l’heure actuelle, seule 11% de la population africaine utilise ce service. La faute aux coûts affichés par les entreprises de téléphonie mobile et, également, le débit et la couverture réseau. Nous en reparlerons dans un prochain post.

Ecrit par Onana Gaelle

Retrouvez moi sur Twitter @Stella_Onana

Sources : 

  • La téléphonie mobile en Afrique : les origines d’une révolution, Afrique Expansion /  04 Avril 2011, Vitraulle Mboungou
  • Téléphonie mobile en Afrique : Les principaux opérateurs, Afrique Expansion / 05 Avril 2011, Léopold Nséké
  • Téléphonie mobile en Afrique : des recettes en forte croissance, Afrique Expansion / 06 Avril 2011, Vitraulle Mboungou
  • Téléphonie mobile en Afrique : Impact de l’innovation technologique, Afrique Expansion / 07 Avril 2011, Léopold Nséké
  • Nouvelles technologies et innovations, vecteurs de croissance en Afrique Centrale, afriquetechnologies.com, dossier Info Afrique – Réalisé par Thierry Barbaut – Rédacteur et CEO Info Afrique.
  • Le consommateur digital africain pousse les entreprises à s’adapter, L’Atelier-Paris, 14 décembre 2012 .
  • E-Commerce : MTN acquiert 33% de Africa Internet Holding, Jeune Afrique / 17 Décembre 2013

© Copiright Onana Gaelle

Publicités

3 commentaires

  1. Belle plume. Tu pouvais cependant plus élaborer sur les difficultés de l’Internet Mobile et peut-être nous dire si les africains veulent reconquérir le marché de leur téléphonie mobile. Est ce qu’il ya d’autres géants comme MTN

    Aimé par 1 personne

    1. Bonsoir, merci pour tes remarques. Comme je l’ai dis à la fin de l’article le volet de l’Internet mobile sera abordé dans un prochain post. Cest un sujet à part entière et l’article aurait été trop long à la lecture 🙂 Je t’invite donc à rester connecté sur mes post pour avoir mon point de vue là dessus. Merci 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s