#Chronique15 : Start-up, le site internet, un plus dans votre stratégie

Je vois déjà vos têtes à la lecture du titre de ce post : « un site internet c’est coûteux », « un site internet cela demande du temps », « un site internet c’est mieux quand c’est bien fait », et j’en passe… Ne vous inquiétez pas, j’ai mon avis sur chacune de vos petites « phrasounettes ». Et il répond tant bien que mal en disant : un site internet cela demande du temps, de l’argent, mais c’est important. Parfait non, ça rime ! Comme d’habitude, ce que je dis n’engage que moi ! Vous êtes libres de ne pas être d’accords, de vouloir y apporter des choses en plus, je ne cherche pas à refaire le monde avec quelques lignes de chronique postées sur un blog qui est encore en .wordpress.com ! Mais cela dit, pour les plus attentifs, ces quelques conseils que j’ai souvent moi-même du mal à suivre, peuvent s’avérer très intéressants.

 


Venons-en aux faits ! Pourquoi un site internet est-il une arme presque indispensable pour une start-up, mais surtout, comment le développer lorsque l’on a très peu de moyens ?

Premièrement, avoir une présence sur internet. Quand quelqu’un (client comme potentiel partenaire) cherche des informations sur votre marque ou concept, la première chose qu’il fait est de se rendre sur Google et d’y taper le nom de votre marque (quoi que, au Cameroun on appelle d’abord son pote ou je ne sais qui pour dire « tu as entendu parler du truc de tel ? », mais on va essayer de faire comme si on passait par Google). Et quand quelqu’un tape donc sur Google, le mieux est qu’il puisse tomber sur un site internet. Oui un site, pas une page Facebook ou un compte twitter. Un site a l’avantage qu’il permet de présenter de manière structurée et condensée toutes les informations importantes que l’on doit connaitre sur une entreprise. Organisé en rubrique, il permet à chaque visiteur selon ce qu’il cherche de suivre un parcours cohérent lors de sa visite et de tomber sur la bonne information (d’ailleurs les parcours visiteurs sur les sites peuvent être tracés vous permettant de savoir ce qui intéresse le plus les visiteurs). Alors que, sur Twitter, entre les RT que vous faites par ici, les informations que vous postez par-là, les photos, et j’en passe personne à part vous ne peut se retrouver. C’est un canal de l’interactivité, les informations diffusées sont intéressantes à l’instant T (mise à part bien sur quand elles remontent car elles sont RT par x ou y), mais cela dit après publication, personne n’ira fouiller le post que vous aviez fait il y à 6 jours sur les modèles de chaussures encore disponibles (ceci est un exemple au hasard). Quand à Facebook, vous me direz c’est déjà mieux. Mais là encore c’est pareil, les post se superposent les uns sur les autres en privilégiant l’instantanéité. Alors que l’information recherchée peut se trouver dans des post qui auraient été faits longtemps avant. En bref… Ce sont des canaux de diffusion de l’information de manière instantanée et interactive certes, mais sans site internet votre marque n’a pas de carte d’identité sur le web !

Au-delà de tout cela, le site internet vous permet d’avoir une certaine crédibilité. Les individus ont confiance en « Google ». C’est un peu l’objet magique qui leur permet de rechercher tout et n’importe quoi. De ce fait, si vous n’êtes pas présent quand on vous cherche sur google, vous n’existez pas aux yeux de beaucoup. J’en vois déjà plusieurs qui vont dire oui mais au Cameroun tout le monde n’a pas le net, donc ce n’est pas forcément important. J’ai envie de leur répondre, vous construisez un projet et le fermez encore vous-même ? Pensez au moins aux personnes de la sous-région qui auraient des intérêts à s’informer sur votre projet. Pensez opportunités business à l’international (cela vous motivera peut être). Pensez GRAND !

Maintenant il est clair tout cela est beaucoup plus facile à dire qu’à faire. Mais après qui gère le site internet ? Qui l’alimente et avec quoi ? Et bien sûr avant même tout cela qui le conçoit ? M’adressant ici surtout à des start-up, j’ai envie de dire VOUS-MEME (ou alors si vous avez des minimes CFA/euros à mettre dans votre développement, vous pouvez aussi faire appel à www.gnacommunications.com). Mais commençons par vous, si ça vous dépasse, vous viendrez nous voir (en tout cas j’espère).

Alors, pour la création il existe aujourd’hui de nombreuses plateformes appelées CMS (content management system) permettant de s’essayer aisément aux taches de « développeurs web assistés ». En effet, ils conçoivent pour vous des templates tout fait vous permettant de n’avoir un rôle que d’insertion de contenu un peu comme à l’époque des blogs sur Skyrock avec deux ou trois manipulations en plus. Pour les plus paresseux, je vous donne tout simplement rendez-vous sur : http://fr.wix.com/ qui est selon moi le CMS le plus simplifié qu’il existe. Il possède une pluralité de templates tous rangés dans des catégories précises se rapportant à des secteurs d’activité précis. Dans la catégorie CMS vous aussi Joomla qui est assez simple dans l’installation et l’utilisation vous permettant d’être immergée dans une communauté très dynamique, pour plus d’informations, rendez-vous par ici : http://www.joomla.fr/ . On ne peut parler des CMS sans parler du père de tous, l’un des plus utilisé qui est WordPress. Il faut savoir que plus de 15% des sites internet au monde se trouve aujourd’hui sur WordPress. A la base il est plus un moteur blog, mais sa facilité d’utilisation, les nombreux tutos sur internet permettant d’en jouir de manière plus complète le rendent presque incontournable. Voilà pour ce qui est de la création, je vous laisse vous lancer. Ce ne sera pas parfait, mais c’est déjà pas mal comme premier site, en se donnant le temps d’évoluer vers quelque chose de plus épuré et plus précis en usant des commentaires et demandes des visiteurs. Et bien sûr cela est toujours utile pour booster sa présence en ligne. Sachant qu’un CMS comme wix par exemple vous propose également des outils très simples pour améliorer votre référencement en ligne.

Deuxième questionnement qui alimente et avec quoi ? Nul besoin de faire quelque chose de très compliqué, qui irait dans tous les sens avec beaucoup trop d’informations dans un début. L’idée est surtout de faire un site vitrine qui permet de donner une visibilité à votre marque. Prenons l’exemple d’une marque de vêtements qui n’aurait pas les moyens d’investir dans un site de e-commerce. Elle pourrait par exemple mettre en ligne un site qui serait comme un porte-folio qui retranscrirais les photo-shoots qu’elle aurait fait, les événements auxquels elle aurait participé et du story-telling (ceci n’est qu’un exemple). Le but est vraiment de donner une idée précise sur : ce que vous faites ? À qui vous adressez votre produit ? Comment vous contacter et où trouver votre produit. Ces informations sont la carte d’identité de votre entreprise. Ajoutez-y bien sûr la présentation de l’équipe pour donner du poids à votre petit site en montrant justement que c’est une équipe de jeune et qui a vraiment envie d’avoir de la visibilité et d’exister. Votre site ne s’aliment dans ce cas qu’une seule fois : lors de sa création. Les autres modifications ne sont que des mises à jour, si vous passez par un CMS vous comprendrez que cela est très simple. Maintenant, si vous passez par une agence telle que GNA Communications, des forfaits de gestion de site peuvent être mis en place. En fonction du type de modifications et de la quantité, les couts seront adaptés.

Je pense ici avoir réuni quelques éléments de réponses. Si vous voulez une analyse plus personnalisée en fonction de votre domaine d’activité et la taille de votre entreprise, n’hésitez pas à vous rendre sur le site de mon agence www.gnacommunications.com , nous vous conseillons, vous orientons et exécutons toutes vos demandes à des prix adaptés à la taille de votre structure.

Gaëlle ONANA

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s