LA JEUNESSE « DORÉE » CAMEROUNAISE

Loin des images de famine et de sécheresse, l’Afrique (du moins le Cameroun) est aussi représentée par une catégorie bien particulière d’individus. Nous les appelons la jeunesse dorée. Mais qui est cette jeunesse « dorée » et surtout comment se manifeste t-elle en ligne ?

Sur Twitter, Facebook, Instagram et dans les boîtes de nuit, certains jeunes camerounais sont devenus des experts dans le « vois-tu qui je suis ? ». Ce phénomène qui se traduit par cette envie perpétuelle d’exposer aux yeux de tous le contenu de sa garde robe, le contenu de son porte monnaie ou encore celui du parc automobile (familial). Qu’est ce qui explique cette envie perpétuelle de prouver au monde sa position sociale (souvent très malhonnêtement acquise) ? Nous nous posons la question comme vous !

Nous avons pu dégager plusieurs catégories d’individus. Vous verrez que leurs motivations et leurs comportements ne sont pas les mêmes.

1. Les enfants issus de familles (vraiment) riches. Souvent fils d’un membre du gouvernement ou alors de puissants hommes d’affaires locaux, ces enfants là, à l’aide pour certains de l’argent (souvent usurpé à la population) et pour d’autres de l’argent rudement (ou malhonnêtement) acquis par leurs parents, se livrent au plus grand défilé de marques de luxe que les réseaux sociaux n’ont jamais connu. La photo avec le pied mis en évidence pour montrer la semelle rouge de sa chaussure, les photos de lit pleins de sachets de grandes marques de luxe, la pause le regard évadé avec la main sur la joue pour mettre en évidence l’une de ses montres Rolex, bref toutes les mises en scène sont utilisées. Véritables ambassadeurs des marques de luxes, ils usent de leurs réseaux personnels pour diffuser une image chic d’eux même et au passage participent à booster la visibilité des marques qu’ils portent. Quel intérêt ? Pour certains aucun, pour d’autres conforter dans l’esprit collectif leur place dans la société (du moins jusqu’à ce qu’épervier passe par là).

2. La deuxième catégorie est occupée par les amis d’enfants de famille riche (qui souvent finissent par se croire plus riche que leur financier). Etre l’ami d’un « jeune d’or » c’est la classe (pour certains). D’autres en profitent pour emprunter (de manière presque abusive) les effets de leurs ami(e)s. Pour cela d’ailleurs un conseil, laissez au moins passer une semaine ou deux entre le moment où votre ami (propriétaire du bien) le porte et le moment où vous le portez. C’est toujours mieux, en fait ! Revenons à nos moutons. Les amis des jeunes d’or au sein desquels on dénombre à la fois de vrais amis mais surtout des arrivistes et opportunistes, sont eux aussi les champions du « vois-tu qui je suis » ! Exposant les derniers cadeaux offerts par leurs amis, ils remplissent les réseaux sociaux de nouveaux gadgets, vêtements et sacs dès qu’ils en ont l’occasion. Pour d’autres, cela va jusqu’à filmer les biens de leurs amis et laisser prétendre qu’ils leur appartiennent. Oui, de vrais parrannos.

3. La fausse jeunesse dorée. Cette jeunesse dorée est constituée des multiples jeunes qui, obsédés par le pouvoir des apparences, achètent leurs objets de luxes au marché du coin. Toutes ces chinoiseries qui sont incessamment relayées sur les réseaux afin de se donner un genre et faire mine d’appartenir à une classe sociale. A cela je dirais, pitié arrêtez tout et redevenez sérieux ! Le monde n’appartient pas à celui qui porte le plus de marques (encore moins quand elles sont fausses). Ne gaspillez plus votre temps à essayer d’entrer dans une case qui n’est pas la votre. Les doigts de la main n’ont pas la même taille, le contenu de votre monnaie n’a pas le même poids que le leur, point ! Dépensez plutôt votre énergie à devenir ces personnes que vous idolâtrez en travaillant & étudiant. Au moins vous aurez gagné quelque chose.

4. Les imposteurs ! Oui, les imposteurs. Ceux là sérieusement va falloir ouvrir une cellule de crise on-line pour eux. Leurs magasins ? : Google image. Une fois qu’ils ont envie de se procurer un nouveau produit, direction Google image où ils téléchargent alors les plus belles images postées par d’autres. Nombreux d’entre eux ce sont deja faits coincer mais la sanction ne devait pas être assez rude, car ça continue. Restez dignes les amis. Le chemin que vous empruntez ne vous mènera jamais à rien. Et surtout quel temps perdu sur Google image quand même. Cela me fait presque de la peine.

Enfin bref ! Pas de panique, on ne juge pas, on observe ! Et surtout on indexe personne. Comme dit-on « c’est dans la joie »

J’en ai terminé pour aujourd’hui. N’hésitez pas à poster vos idées sur ce sujet en commentaires ou retrouvez moi sur Twitter : @Stella_Onana

Par Gaëlle Onana

Publicités

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s