Confessions d’une fille actuelle (9)

Okay, comment j’ai découvert que James était marié? je vais vous le raconter !( ne versez pas de larme)

Lundi 8 H 30

Mes pupilles sont rouges, mes yeux gonflés et ma voix rauque. J’ai la gueule de bois! En effet la nuit dernière on a fait la tournée des bars avec Zack, Carla et la bande. Oui dimanche soir, je vous en pose des questions moi? Oui la veille de mon premier jour de boulot ce n’était surement pas une très bonne idée je l’avoue; mais bon que voulez vous? quand ton corps réclame de l’éthanol…

Dans la glace de l’ascenseur j’aperçois une version moins fringante de moi: le chignon las que j’ai formé ce matin à la hâte est sur le point de se détacher, j’ai des cernes à circonférences extraordinaires et surtout mon teint est d’une pâleur sans précédent. Je réajuste ma longue jupe de satin blanc pour me rendre un peu plus présentable. Il est hors de question que je croise James dans cet état. Direction les toilettes pour dames, véritable temple de la beauté en ce bas monde.

Les portes s’ouvrent sur une magnifique silhouette presque aussi élancée que la mienne. Elle est rousse, belle comme un ange et porte à merveille le tailleur Fendi. Assurément c’est un Fendi, ma mère a le même. Elle me regarde à peine trop occupée à pianoter sur son téléphone. Il émane d’elle une certaine classe , de celle qu’on ne voit que rarement. Elle doit avoir entre 25 et 27 ans et avoir été mannequin par le passé. Je me sens instantanément mal à l’aise, mal fagotée et complètement à coté de mes pompes. Elle ne m’a toujours pas accordé un seul regard. Je décide finalement de mettre mes lunettes de lecture afin de cacher la plus grosse partie de mon visage. Je dois probablement ressembler à une junkie et sentir la vodka; je n’ai qu’une envie, m’extirper de cet ascenseur!  Si ça se trouve c’est ma boss et elle sait pas que je suis stagiaire ici! Et si elle me virait?

Les portes se rouvrent enfin et je bondis hors de là tellement vite que je n’ai pas le temps d’éviter le choc. Je rentre de plein fouet dans quelqu’un . Avant de me confondre en excuses je me lance à la recherche de mes lunettes qui se sont fait la malle. James s’est accroupi et les a ramassé pour moi. Il est comme à son habitude renversant de beauté. Il sent la menthe fraîche et le café; sa chemise est noire comme l’enfer , ça fait ressortir le bleu de ses yeux. Je salive presque. Il me fixe de manière énigmatique et avant que je ne puisse dire quoi que ce soit j’entends le bruit rauque de la porte d’ascenseur. La magnifique rousse a bloqué la porte avec le bout de son impeccable escarpin; toujours sur son téléphone elle lance d’une voix suave sans même nous accorder un regard:

« Mon chéri, dépêche toi s’il te plait on doit y aller »

Mon cœur rate un battement. James ne cille pas. Lentement , il se détache de moi et la rejoint dans l’ascenseur. Quand les portes se referment je suis intérieurement vide; abasourdie. Comment ça mon chéri? Cette sublime créature est sa chérie? Et il a fallu que je la rencontre dans cet état? (apparence de zombie). Je me mords les doigts. Je suis trop choquée pour réfléchir actuellement. Dire qu’il n’a même pas esquissé un sourire à mon encontre, même pas tenté de se justifier, rien. Il était d’un calme olympien! Merde !!!!!

J’enrage , je fulmine , je suis outrée; Je décide de zapper le passage aux toilettes ; à quoi bon me refaire une beauté? Je me dirige le pas lent vers le bureau qui m’a été assigné. Un petit box au coin d’une pièce ultra-spacieuse et très éclairée. La décoration a été faite dans des tons vaporeux; nuances de beige et de blanc cassé…généralement j’adore ça, mais là ça ne m’apaise pas du tout. Bientôt, une espèce de Barbie siliconée se pointe devant moi avec une pile de dossiers sous le bras . Elle déblatère une tonne de paroles que j’entends à peine. Je suppose qu’elle me donne des directives pour un quelconque travail que de toute façon je n’ai plus l’intention d’accomplir. Je secoue la tête machinalement, l’air vague. Mon esprit est déconnecté . Je me pose trop de questions. La plus importante étant « QUI EST CETTE FEMME BORDEL DE MERDE »

12H05

Pause Déjeuner. Pour être honnête avec vous je ne sais pas ce que j’ai accompli comme travail depuis ce matin, j’ai machinalement rédigé des reporting, des articles, classé des dossiers. J’étais en mode pilotage automatique. Evidemment j’ai fait ce que toute fille en colère aurait fait: appeler sa meilleure amie et éviter une confrontation directe. J’ai donc rdv avec Carla ,qui en passant n’a toujours pas récupéré de la soirée d’hier . On se retrouve au parc; Elle est vêtue d’une longue robe noire vaporeuse qui traîne sur le sol froid. Ses lunettes aviateur dissimulent parfaitement les effets de la beuverie de la veille sur son joli petit minois. Elle me salue à peine, les sourcils froncés et s’affale sur le banc à mes côtés.

« -Salut espèce de tarée pourquoi tu m’as réveillée aussi tôt?

-Tu n’as pas lu mon message?

Elle me dévisage l’air de rien.

-James est en couple Carla.

Elle a déballé les sandwichs qu’elle a ramené et mord à pleines dents dedans. Je réussis à en extirper un de justesse et le fourre aussitôt dans ma bouche.

-Mais avec qui? Mr perfection me déçoit vraiment….

-Une espèce de déesse grecque que j’ai vu au boulot ce matin . Fallait voir , elle ressemblait à un putain de dessin érotique

Elle s’esclaffe. La compassion n’est vraiment pas au rendez vous à ce que je vois

-Non mais un peu de sérieux. Est ce qu’il t’a dit qu’ils étaient ensemble?

-Lui? il n’a rien dit! il était bien trop occupé à répondre à son appel comme un petit toutou..

-Bon une bombasse l’a appelé et il a répondu . Où est le mal?

-Elle l’a appelé chéri …

Elle bloque un instant et son sourcil s’arque de manière spectaculaire. Elle s’exclame:

-Non ce n’est pas vrai!!!! CHERII!!! Ne me dis pas ça Typh! Tout le monde sait que c’est un mot qui n’est utilisé qu’entre les personnes mariées civilement depuis 10 ans au moins

Elle se fout clairement de ma gueule en fait. Je la toise; déjà elle éclate de rire

-Typh, je t’appelle chérie. Zack aussi, Joey pareil,même le portier de ton immeuble t’appelle chérie. Ça ne veut absolument rien dire ma puce

-Tu aurais vu comment elle l’a dit, comme si elle voulait le bouffer….

-Qui ne le voudrait pas? Ce mec est à croquer!

Je rigole involontairement puis me ressaisis. James m’a trahie. Il m’a humiliée, prise pour un idiote. Bon je sais que j’ai dit au début qu’il était marié mais c’était pour donner un coté un peu plus dramatique à mon histoire. EN réalité je ne sais pas si il est marié, mais je sais que quelque chose de pas net  se trame . Je vais y retourner après ma pause et tirer tout cela au clair! Mais d’abord, un petit détour par chez moi pour revenir plus sexy que jamais! J’ai vraiment pas pris un bon départ ce matin. Si il pense qu’il va s’en tirer comme ça , sans explication en plus, il se met le doigt dans l’œil. Round 2 !

La suite (très rapidement) au prochain post 😉

Twitter: alice_oyono; leave a com’ 🙂

Publicités

6 commentaires

  1. alice alice alice!! tu te demandes certainement prquoi elle m’appelle 3 fois. sérieux si je ne vois pas la suite ce soir sérieux je te traque et je te force à l’écrire. stp la suiiiite j’ai la langue qui pendouille là tlmt j’ai hâte… J ADOREEEE!!! vrmt Bravo

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s