Stratégie digitale : l’utilisateur d’abord ! 

On a tous l’impression de faire des choses pour ses utilisateurs. On a tous l’impression d’être à l’écoute de ceux-ci. Pourtant, très souvent, la réalité est autre. 

Combien de marques mènent une étude utilisateurs avant la création d’un site internet ? Pas beaucoup. Mais par contre combien de marques, consultent les sites de la concurrence et les conseils délivrés de part et d’autre avant la création d’un site internet ? Vous convenez avec moi : beaucoup. 

En effet, même si dans notre esprit la mise en œuvre d’une démarche d’étude utilisateur paraît totalement évidente, très peu de dispositifs prennent en compte cette dimension. Les entrepreneurs, d’une manière générale ont tendance à se fier uniquement aux recettes « d’experts » que l’on retrouve sur le net pour savoir quels contenus sont les mieux adaptés, quels principes ergonomiques et fonctionnels mettre en place, etc.. Mais, la question qu’il faut réellement se poser est : qui sont les individus sur le net  ? Et lesquels d’entre eux constituent notre cible ? 
Malheureusement, on a tendance les voir comme un tout unique, adoptant un même comportement par rapport aux médias et à l’outil internet. Pourtant, quoi de plus différent qu’un être humain ? L’âge, le niveau d’étude, les centres d’intérêts, l’activité professionnelle, le pays de résidence, le sexe, .. Autant de critères qui diffèrent d’un individu à un autre.
Pour se positionner sur le bon segment, il est donc immanquablement nécessaire de faire une étude utilisateur. Celle-ci permet d’améliorer son dispositif interactif, d’innover qualitativement ou d’expliquer de manière plus détaillée un phénomène au delà d’une étude statistique (abonnement, rebond, transformation, …).
S’intéresser à l’utilisateur permet de mettre en place un processus d’innovation utile et performant. 
Notre très cher utilisateur se retrouve donc au centre :
– La création ergonomie
– Le choix des contenus
– La mise en place d’un parcours utilisateurs
– La consommation media liée au processus d’achat (#SEM)
– CRM
– Les services d’innovation web
L’intérêt principal de ce type d’étude est de faire converger les objectifs de la marque et les intérêts des internautes.
> Cela est valable à la fois pour une e-boutique, la ligne éditoriale d’un web-zine, un blog personnel ou professionnel, …
Pour mettre tout cela en place voici un schéma assez intéressant qui peut être adapté à la taille de chaque entreprise :
– Accompagné de profils créatifs extérieurs (du consultant au désigner en passant par un marketteur) vous pourrez mettre en place des séances de brainstorming permettant de confronter vos idées à celles de personnes extérieures. Ce moment d’échanges permet d’aboutir à des concepts plus innovants.
– Dans un temps 2, il sera question de prendre un échantillon représentatif de votre cible et leur faire tester votre produit. Ce qui vous permettra également d’avoir un premier retour et d’identifier des points bloquants.
Au terme de ces consultations qui peuvent bien évidemment se renouveler, vous aurez au moins l’assurance de présenter un produit dont l’utilité et le design convient (in minimum) à votre cible d’utilisateurs.
N’hésitez pas au cours des tests utilisateurs à observer et à analyser ceux-ci en situation d’utilisation.
*****
Assez longtemps que je n’avais pas publié. Voici donc un petit conseil pratique qui je l’espère vous sera utile ! A très vite pour une nouvelle chronique.
Gaelle Onana 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s