Confessions d’une fille actuelle (11)

Les Trois tonalités de mon réveil ne cessent de se répéter en boucle ; Agacée, je l’éteins violemment. Un bruit sec s’en suit: l’appareil s’est fracassé sur le sol en bois. Je soupire, tentant en vain de me rendormir. Mais déjà les rayons de soleil s’infiltrent dans la pièce et me gâchent mon agréable paresse. Je peste, fulmine, jure contre tous les Dieux de l’univers. Je suis trop fatiguée pour me lever de ce lit, il est si doux, si confortable….
Je me tourne lascivement dans les draps soyeux , ils m’ont l’air d’être faits en nuage tellement ils sont doux.
Trop doux meme! Mais attendez une seconde, mes draps à moi ne sont jamais aussi doux au toucher. Je les achète toujours à la va vite dans n’importe quelle grande surface donc pas moyen que ce soit…
J’ouvre les yeux, brusquement.Je déglutis presque aussi vite. Mes pupilles fixent le plafond. Un joli plafond en forme de dôme. Ce n’est pas le mien. Ce n’est pas mon plafond!
MERDE!!!! je ne suis pas chez moi.
Je n’ose meme pas bouger un cil , je n’ose pas tourner la tete parce que tout au fond de moi je sais bien que je ne suis pas seule dans ce lit. MERDE!!

Bon essayons de remettre les choses en ordre . hier soir, où étais je? ce dont je me souviens c’est d’avoir appelé Zack après le boulot, on s’est retrouvés au bar sur la 4ème . On a beaucoup discuté. Je lui ai tout raconté sur James, comment je l’ai rencontré et notre « flirt »; Puis j’ai basculé sur ma rencontre avec son élégante Rousse. Il m’avait fait trinquer en me traitant de « pathétique » . On avait beaucoup rigolé et il m’avait conseillé de parler a James, chose que bien sur j’avais catégoriquement refusé. Bon la soirée était sympa mais je me souvenais plus de la suite après mon 3ème shoot…

Il faut bien que je prenne mon courage à deux mains et que je tourne la tete . Je reconnais directement l’appartement de Zack:ambiance feutrée, décoration de sportif , des trophées de partout, des médailles, des balles… Je suis soulagée. Je n’ai pas fini dans le lit d’un psychopathe.Et mon soulagement est de courte durée… je viens de me rendre compte que j’ai passé la nuit avec Zack. Euh… je guette rapidement sous les draps… nous sommes tous les deux vêtus! Alleluia. Je suis entièrement et complètement soulagée pour le coup. Pour une fois que je ne fais pas de grosse bourde! Bravo Typh!

Fini de jubiler intérieurement, je me rends compte que je dois partir d’ici, je bosse maintenant! L’horloge murale de Zack m’informe qu’il est 8h du mat. J’étouffe un cri. Je suis en retard de chez en retard! bon l’appart de Zack est plus près de la ville que le mien, c’est sure, mais je ne vais quand meme pas me rendre au boulot dans les mêmes vêtements que la veille. MERDE!!!
Je me décide à réveiller la marmotte près de moi, avec toute l’indélicatesse qui me caractérise évidemment:

-ZACCCCCKKK debout espèce d’idiot je suis à la bourre et j’ai rien à me mettre

Je le bouscule un peu du coude puis saute hors du lit. Quand il émerge enfin il trouve une Typhanie furieuse, arpentant son plancher. Oui il est beau au réveil je dois l’avouer

-Bon Sang Typh qu’est ce que tu fous?

-Tu peux me dire pourquoi tu ne m’as pas raccompagné chez moi hier soir? Maintenant comment je suis sensée aller travailler?

Il me toise et replonge sous la couette la mine renfrognée. Quel toupet! Il ne va pas s’en tirer comme ça! Je retourne sur le lit et commence à lui donner des coups de poing. Il m’ignore copieusement.

-Zack je t’en prie aide moi …

J’ai pris ma toute petite voix, il ne pourra pas résister je le sais.
Seuls de sonores ronflements me répondent. C’est officiel: je le hais !

Je me lance rapidement à la recherche de mon téléphone; il git esseulé sur le sofa. Consultation rapide … 8 appels manqués de…James. Okay. je fronce les cils sans le faire exprès; il ne m’appelle jamais autant de fois. Serait ce de la culpabilité? ou il essayait juste de me mentir encore plus? ou alors( vu que techniquement c’est mon boss) il appelait pr me demander de ramener mes fesses au travail. Merde j’avais oublié cet aspect de notre relation. Il y a un message vocal en attente. Bon il est de maman donc je l’écouterais plus tard. Surement elle veut que je l’accompagne faire du shopping. Pff

Bien décidée a rester professionnelle, je lance l’appel . Un énorme James s’affiche sur mon écran. Mon coeur bat en rythme avec les tonalités de mon téléphone. Quand sa voix suave se fait entendre , je perds un peu de mes moyens sur le coup, puis me ressaisis. Professionnelle!

-Bonjour James, j’ai vu que tu as essayé de me joindre plusieurs fois?

Je contrôle ma voix et la joue cool bien sur
-Bon sang Typhanie où étais tu passée? depuis hier soir? je me suis fait un sang d’encre…

Cool cool

-Bah je ne savais pas que tu chercherais à me joindre. Que voulais tu exactement?

On la joue décontract

-Comment ça qu’est ce que je voulais? Ecoute Typhanie, on doit parler. Je sais de quoi ça a eu l’air hier, mais je te supplie de me rencontrer aujourd’hui pour en discuter

Humm il se justifie?pourquoi?

-De toute façon on se verra forcement aujourd’hui. On bosse ensemble, tu t’en rappelle?

Oui ma voix est sèche, rauque et cassante.

-D’accord, je t’attends ici. A tout de suite.

-Oui c’est ça.

J’ai raccroché! Qu’est ce qu’il veut m’expliquer le salaud? Je dois me dépêcher de filer chez moi puis de passer au bureau afin d’éviter de me faire congédier à mon deuxième jour de travail; Je ramasse en vitesse mes affaires ; aucun au revoir pour Zack, je suis partie.

La secrétaire blonde et effrayante avec qui je partage mon étage me toise avec dédain quand je sors de l’ascenseur. Je l’ai bien mérité; J’ai 2h de retard. Je lui lance un pathétique bonjour et me glisse rapidement derrière mon bureau. Sur la pile de dossiers qui m’attend déjà, un post-it couleur azur où il est inscrit 3 mots: « Je t’attends »

Je sais de qui il provient; Rassemblant mon courage à deux mains,je décide de monter voir James dans son bureau. Evidemment je n’accorde aucun regard à sa secrétaire, encore plus teigneuse que celle de mon étage. (je devrais peut être penser à apprendre leurs noms)

Le bureau de James est toujours aussi somptueux, vaste il me fait l’effet d’un grand salon. Toujours aussi surprise par la luminosité qui y règne, je prends un instant sur le pas de la porte pour m’en imprégner; ça fait du bien. Un raclement de gorge me sort de mon errance , James est déjà face à moi. Il me surplombe de toute sa hauteur et sent bon comme toujours. Je vais garder la tête froide et écouter son explication; après tout c’est pour cela que je suis la.

Il m’attire à lui et me serre dans ses bras , doucement. Concentration 95%, ça va encore. Je me sens ensuite entraînée; il me fait gentiment asseoir sur le canapé en cuir face à sa bibliothèque et me prend les deux mains tendrement.Il me fixe avec un air énigmatique, je n’arrive pas à lire à lui et ça me crispe:

-Tu sais chaque jour tu me surprends avec ta beauté.

Euh… like seriously? il veut vraiment la jouer comme ça?

-Merci c’est gentil, mais je ne suis pas ici pour ça. Tu m’as convoqué dans ton bureau . J’y suis. Je t’écoute.

Bravo Typh. Tu es une vraie dure à cuire. James sourit du coin de la lèvre et poursuit:

-Ecoute, Mary-Kay n’est pas vraiment ce que tu penses;

Mary-Kay? quel prénom ridicule. Elle se croit une marque de cosmétique? je la déteste encore plus. A coté de ça, Typhanie parait encire trop fade.

-Et qu’est ce que je pense au juste?

-Qu’on est ensemble. Vrai ou pas?

Touché, on entre dans le vif du sujet; j’ai peur de ce qui va suivre , mais je ne laisse rien paraître

-C’est le cas?

BOUM BOUM BAM BOUM BIM battements de cœurs ininterrompus

-On n’est pas ensemble typhanie. Elle et moi c’est fini depuis longtemps.

Ah ils ont été ensemble quand même.

-D’accord, mais ça n’en avait pas l’air hier …

Il fronce les sourcils et serre un peu plus mes mains.

-Elle est comme ça, toujours un peu extravagante, mais je te jure que je ne ressens plus rien pour elle.

-D’accord, mais qu’est ce qu’elle faisait ici?

-Elle est en quelque sorte … actionnaire de la boite.

GENIAL! C’est ma boss en plus de ça?

-Okay j’ai compris.

-Ecoute je sais que toi et moi on a pas encore vraiment discuté de … nous deux mais je veux vraiment qu’on soit ensemble ma belle. Crois moi. il n’y a aucune autre fille dans mon esprit sois en sure.

BAM BIM BOUM BAM

-Je vois…

On la joue cool, on ne saute pas partout dans la pièce. On savoure ces mots, ces yeux bleus…

-Mais il faut que tu saches quelque chose avant tout…

BAM BIM BLOUM BOM

-Je t’écoute

BABABABABBABABMMMM BAAMMM BAMMMM

-Je suis…. en quelque sorte marié avec elle .

BIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIP

La suite au prochain post 😉

Leave a com’        twitter: alice_oyono

Publicités

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s