Médias : L’information à l’heure d’internet (Partie 01)

Il y a une chose préalable à savoir, un nouveau média ne vient pas supprimer un média déjà existant. Loin des cancans quotidiens qui pensent donc internet comme la fin de la presse papier, la déchéance de la télévision et la mort de la radio (je sais j’exagère un peu), analysons plutôt la mutation des médias face à la révolution numérique.

Les années 2000 ont été le siège de toutes sortes de théories sur la révolution sociale, économique et culturelle de l’outil internet. Parmi les plus récurrentes on avait : internet comme affranchissement des individus, fin des hiérarchies sociales, développement d’une sorte d’intelligence collective et j’en passe. Autant vous dire que les espoirs étaient assez lourds et nombreux. Du côté purement médiatique, internet a été pointé du doigt comme concurrent principal des autres médias en proposant plus d’informations, de types différents et à des prix de moins en moins chers.

Mais qu’en est-il réellement en 2015 ? Toutes ces affirmations presque utopiques ont-elles réussies à être justifiées ?

1. Tout d’abord un média n’en a jamais chassé un autre. On assiste uniquement à des aménagements nouveaux et une baisse d’audience par rapport à d’autres médias. Quels sont donc les obstacles à cette hypothétique expansion massive d’internet ?
La pénétration, le non équipement et la non maitrise de l’outil sont selon moi les principaux obstacles :
Internet a atteint un niveau de pénétration énorme dans les pays les plus développés. Quant aux pays émergents, il est également de plus en plus présents mais uniquement dans les grandes capitales.

En effet, il y a encore une barrière importante liée à l’équipement et à la scolarisation nécessaires à l’usage de cet outil. L’accès à l’outil augmente en général avec le niveau de diplôme et de revenu mais aussi l’âge. Les populations jeunes sont plus à l’aise dans la manipulation d’internet. Vous me direz, avec cette population africaine de plus en plus jeune, il ne devrait pas y avoir de problème. Pour vous répondre je prendrais une phrase de Benoit Lelong : « L’informatique est bien plus inégalitaire que les revenus ». En effet, l’informatique demande des compétences spécifiques. La connaissance de l’outil, des techniques, la familiarité avec les outils. En Afrique, dans les zones les lus enclavées, ces variables sont aujourd’hui des obstacles.

2. Mais il n’en demeure pas moins que l’outil internet est à l’origine d’une forte mutation de la presse. Les quotidiens payants subissent l’assaut des portails internet, sites gratuits et les blogs.

Mais toutes les presses ne vivent pas l’arrivée d’internet de la même manière.

  • D’une part, la presse « économique » elle a toujours une place de business en ligne. En général, les informations mises en ligne sont payantes. Le Wall Street Journal par exemple a trouvé un réel effet de business-to-business avec ses nombreux abonnés en ligne.
  • Quant à la presse générale, concurrence oblige, elle met la grande partie de son information quotidienne papier à disposition en ligne. Elle essaie pour fidéliser les lecteurs de donner également de l’information très fraiche et d’inciter au débat. Elle fait également payer l’accès à certaines données et maximisent sur la publicité.

Mais on remarque à l’exception des lecteurs rapides qui se contentent de la presse gratuite ou de quelques informations mises en ligne gratuitement, les vrais lecteurs et consommateurs d’informations ont tendance à cumuler les canaux plutôt qu’à les opposer.

Et vous quel genre de lecteurs êtes-vous ?

Merci d’avoir lu jusqu’au bout. N’hésitez pas à partager vos impressions en commentaires. Vous pouvez aussi me retrouver sur Twitter @Stella_Onana & utilisez le hashtag #nospetitscarnets pour réagir sur le blog 🙂

.Gaëlle ONANA.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s