Le bonheur c’est d’avoir le choix !

J’ai toujours une petite chose un peu innatendue qui m’aide à trouver l’inspiration pour écrire un peu. Laissez moi vous conter la petite histoire du billet de ce soir avant que l’on ne rentre dans le vif du sujet.

image

Tranquillement installée dans mon lit, un verre de vin plein au chevet (le deuxième en passant), mon petit caniche Oreo pas loin, je feuillettais un BIBA piqué dans les toilettes de la chambre de ma mère. En aucun cas je n’avais prévu écrire aujourd’hui. Puis, je suis tombée sur une publicité Coca Cola dont le slogan était « Le bonheur c’est d’avoir le choix ». Tout d’un coup, cette phrase remplie de sens a fait un tour à 360 degrés dans ma tête. J’ai alors pensé à toutes les choses qui me sont arrivées ces derniers jours et je me suis dit, rien n’arrive par hasard. Je dois écrire sur le changement qui a opéré dans ma vie. Je vous préviens, cela risque d’être long, mais pour ceux qui arrivent à la fin, je vous promets vous ne serez plus les mêmes.
Il y a à peine deux jours, j’ai fait un tweet dans lequel je disais qu’il me faut absolument trouver un moyen de parler de spiritualité sur mon blog sans que cela ne fasse fuir tous mes lecteurs. J’aurais pu intituler ce billet « Jésus a changé ma vie », mais je sais que : (1) Plusieurs d’entre vous n’aurait pas ouvert ceci et m’aurait ris au nez. Mais aussi (2), je n’aurais pas atteint l’objectif recherché. Mais cette simple publicité de coca cola m’a beaucoup aidé ! Il y a de cela 2 mois aujourd’hui je suis rentrée au Cameroun pour démarrer une nouvelle aventure. Ce n’est pas vraiment le grand retour, en effet je n’exclue pas le fait que je migre encore dans un autre pays, mais c’est tout de même une étape décisive dans ma vie. Avec du recul je pense que si je suis rentrée c’est parce que j’avais une mission. Pas une mission terrestre mais spirituelle. Car, au de la de toutes les bonnes choses qui me sont arrivées depuis que je suis ici, Dieu a été la plus belle des merveilles. Et, si je n’avais pas eu le choix, je n’en serais pas la.

– J’ai eu le choix : rester en France, faire un master spécialisé en alternance chez Publicis avec un poste en CDI à la clef. Ou rentrer au Cameroun, sans boulot après avoir refuser une proposition en Côte Divoire et une au Cameroun, pour travailler sur mon projet, aider à l’entreprise familiale et ne pas avoir de salaire fixe. J’ai choisi la deuxieme la moins sexy !
– Une fois ici, j’ai eu le choix : sortir tous les jours et avoir des embrouilles avec ses parents ou alors jouer à la parfaite petite fille de famille et rester à la maison. J’ai choisi la première. Et je vous assure, les Clash il y en a eu !
– J’ai ensuite eu le choix, réfléchir à comment améliorer les choses pour apprendre à nouveau comment vivre avec ses parents ou avoir la forte tête. J’ai choisi la première option.
– Pour apprendre cela j’ai eu le choix : faire semblant de tout comprendre ou demander à Dieu de m’aider. J’ai choisi la deuxième option.
A partir de ce moment là, j’avais deux choix, prier très fort et ne pas être entendue. Ouvrir ma bible, la lire et être nourri des enseignements de celle ci. J’ai choisi la deuxième option. Et aujourd’hui ma vie n’est pas parfaite mais agréable. Rien n’y arrive pour rien, et les choses vont tellement dans le bon sens que je suis flattée ! Si je n’avais pas fait le choix de poursuivre le chemin le plus risqué, aurais-je eu toutes ces occasions ? Honnêtement, je ne pense pas !

En réalité la phrase pour moi serait : Le bonheur c’est non seulement d’avoir le choix mais surtout de remettre notre décision dans les mains de Jésus.

Chers lecteurs, je n’aurais jamais eu le courage de parler ainsi de ma foi  ! Sachez juste que, pour quiconque croit en Dieu et cherche à le connaître, même les choix qui paraissent aux yeux des humains les plus farfelus, ne sont pas faits par hasard. Car, notre bonheur réside dans le fait d’avoir le choix.

Merci d’avoir lu jusqu’au bout.

Gaëlle Onana

Publicités

2 commentaires

  1. Wow. C’est juste magnifique comme témoignage. J’en ai les larmes aux yeux.Franchement c’est très courageux et touchant. Je suis moi-même à ce virage décisif de la fin des études, on pèse le pour et le contre…Rentrer au Cameroun? Ou pas… Parce que je sais à quel point c’est difficile à décider, je te dis chapeau! Et je demande à Dieu de m’aider à voir sa volonté dans mes choix. N’arrêtes pas d’écrire. 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s