Cohabitation pacifique: episode 2

C’était la 3eme fois en 10mn que son téléphone portable vibrait sur le canapé , mais de là où je me tenais je ne pouvais rien voir. A l’autre bout du canapé , tout guilleret, mon bien aimé pianottait sur l’engin de malheur. A qui pouvait il bien parler à une heure aussi tardive ?  J’essayais tant bien que mal de me rapprocher pour y voir un peu plus clair  mais déjà il avait verrouillé son téléphone. zut.

« Bébé c’était qui? »

Il m’avait regardée comme si je lui avais demandé de réciter l’hymne national  en italien.

« Comment ça c’etait qui? »

Je croyais pourtant ma question très claire, je décidai donc de surenchérir

« -Comment ça comment ça ?

-Tu es sérieuse là ?

-ça veut dire quoi?

-mais quest ce qui te prend même souvent ?

-comment ça qu’est ce qui me prend ?

-bref laisse tomber ça va! »

Très beau dialogue de sourds! Résultat de cet échange,je me retrouvais toute penaude dans mon coin, sommée de me taire  et en plus de ça je n’avais meme pas eu la réponse à ma question. Je ne saurais donc probablement jamais à qui (quelle p******* )il écrivait .

Bien décidée à riposter, je sortis le plus nonchalamment possible mon téléphone portable de ma poche. A la recherche d’une bonne âme qui voudrait bien me faire la conversation , je tombais sur un message longtemps ignoré d’un personnage pas très interessant (mais qui pour le coup, allait le devenir).

« Coucou, dsl pr ma réponse tardive, j’ai été super occupée ces derniers jours . Oui oui je connais bien cet endroit , la faluche, c’est un bar assez sympa. pourquoi tu me demande ça ? »

Comme si je ne savais pas qu’une fois encore ce personnage tenterait de me proposer un rencart. pff y en a qui sont vraiment obstinés ein.

Mais l’heure n’était pas aux états d’âmes , il fallait sourire et faire semblant d’avoir une conversation passionnante . A mon grand bonheur mes efforts furent récompensés , mon cher et tendre se tourna vers moi.

« -Tu fais quoi là ?

-bah tu vois bien, j’écris un message

Il fronça les sourcils tandis que moi je haussais les miens d’un air sarcastique . Je me remis a pianotter sur mon clavier.

-Et tu écris à qui ?

-comment ça j’écris à qui ? »

C’était la fin du dialogue, la fin du game en lui même . Mon téléphone ne se trouvait plus dans mes mains, il me l’avait pris tres rapidement sans mot dire. Il le rangea dans sa poche et très calmement  , se saisit de la télécommande pour hausser le volume de la TV.

Bon, il ne me restait plus qu’à m’intéresser au programme Tv. EChec total de la mission. Pauvre du personnage inintéressant abandonné   à lui même qui ne recevrait plus aucune réponses …

Twitter: alice_oyono

Publicités

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s