Catholiques, Protestants, Pentecôtistes : Chrétiens Entre tolérance et extrémisme, entre foi et religion

Je commencerais ce billet en disant je suis Born Again, entendez par là « né de nouveau » avec le Christ, ceci n’est en aucun cas une religion. Je le suis depuis presque trois ans aujourd’hui, non pas à cause du fait d’appartenir à une église, non pas à cause d’un guide spirituel, mais uniquement car j’ai pris conscience de l’importance qu’avait Jésus dans ma vie et j’ai pris l’engagement de le mettre au centre de ma vie en faisant de lui mon sauveur et mon Seigneur. Je précise à tous lecteurs que ce post n’a rien d’un jugement. Je ne juge la foi de personne, je n’accuse aucune pratique d’être meilleure qu’une autre. Je souligne ce qui selon moi est bien ou moins bien. Bien sur, l’idée est d’échanger sur le sujet de manière courtoise et sans tabou, dans le respect de l’opinion de l’autre.


Rappelons nous que nos différences et nos contradictions, restent nos plus belles richesses.


Qu’est ce qu’un Born Again ? 

« Jésus lui répondit: En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu. Nicodème lui dit: Comment un homme peut-il naître quand il est vieux ? Peut-il rentrer dans le sein de sa mère et naître? Jésus répondit: En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît d’eau et d’Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu. » Jean 3:3‭-‬5

La nouvelle naissance est avant-tout un passage obligé pour chaque chrétien et non pas un terme accolé à une religion précise. Un né de nouveau est une personne qui a eu la grâce de pouvoir connaître une régénération spirituelle après s’être repenti de ses péchés et donc s’être réconcilié avec Dieu. Dans ce processus de nouvelle naissance, un élément fait débat entre les différentes religions à savoir le baptême, que les catholiques pratiquent dès le plus jeune âge et que les pentecôtistes par exemple pratique par immersion quand la personne est plus âgée. En soi, le baptême est d’abord et avant tout un acte de foi. Dans la bible, il est indiqué que ce baptême est celui qui nous sauvera si on y croit. Par conséquent, toute personne qui donne sa vie à Jesus en le reconnaissant comme sauveur et seigneur, et qui ensuite se fait baptiser, a une chance (si jamais il mène le plus possible une vie vertueuse), d’obtenir son ticket pour le Royaume de Dieu, promesse faite aux chrétiens après la mort de Jésus. Le point de débat se situe très souvent sur la différence entre baptême comme pratiqué chez les catholiques par exemple (de l’eau versé sur la tête d’un enfant) et le baptême par immersion.

Le baptême chez les catholiques a pour but d’effacer sur l’enfant le péché originel et le faire entrer dans la sphère des enfants de Dieu. Sa forme (eau versée sur la tête) est plus selon moi, une forme de paresse ou alors de ré-aménagement de la pratique afin de la rendre plus simple et plus accessible sans toute fois en dénaturer la symbolique. Mais le problème fondamental selon moi se situe au niveau du but de celui-ci. Le baptême est pour celui qui croit un passage obligé pour être sauver. Mais, quand on baptise un enfant de 3 mois, qui n’a encore aucune conscience de son envie ou pas de suivre Jésus, en quoi cela répond à l’objectif premier du baptême ? En rien selon moi … La décision de présenter un enfant à Dieu dès sa naissance est selon moi une meilleure solution.

Maintenant, en ce qui concerne le baptême par immersion, il est utile, fondamental et important sous conditions que l’on ait au préalable donné sa vie à Jésus. Car la croyance est la base de la démarche. Il n’est selon moi ni meilleur, ni moins bien, qu’un baptême comme celui des catholiques sur la forme, mais il est le bénéfice d’être pratiqué comme il avait été fait à Jésus.

Comme vous pouvez donc le voir, frontière est très mince. Mon point de vue donc sur la question : en tant que chrétien, la nouvelle naissance est un processus spirituel important et fondamental, au cours duquel nous décidons de nous abandonner à Christ, le mettre au centre de notre vie et l’accepter comme notre sauveur et notre Seigneur. Cette nouvelle naissance est progressive et part de l’acceptation & la reconnaissance de Jésus avec la repentance, se poursuit avec le baptême et se termine avec le don de l’Esprit Saint. Un schéma visible à travers les 3 sacrements que sont le baptême, la communion et la confirmation au sein de la religion catholique par exemple. Mais qui selon moi, dans la pratique ne sont pas parfaitement exécutés du fait qu’on omet que pour être vraiment efficaces et amener au salut, ils doivent se faire sur la base d’une CROYANCE.

Il faut d’abord croire et donner sa vie à Jesus en se repentant, avant d’engager ce processus de nouvelle naissance. Car, tous ces sacrements, opérés de quelque forme que ce soit, n’auront aucun bénéfices et impacts si la personne ne croit pas en Dieu. « Pourtant certains l’ont reçue et ils croient en elle. A ceux-là, la Parole a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu » (Jean Chap 14 – Verset 1)

L’amalgame actuel et l’erreur que nous faisons, est de considérer que le fait d’être né de nouveau, se rapporte au fait d’appartenir à une église de réveil. FAUX (selon moi) ! La nouvelle naissance n’est pas la chose gardée de l’église réveillée, elle est contenu dans la bible et tout chrétien devrait pouvoir s’en revendiquer à partir du moment où il a suivi le processus de nouvelle naissance comme indiqué dans les livres saints. Car, oui, les livres Saints restent la base de tout. Et dans ceux-ci, aucune religion n’est revendiquée ou présentée comme étant meilleure qu’une autre.

Et le fait d’être Born Again n’est d’ailleurs attribué à aucune religion, si ce n’est à une croyance personnelle (selon moi, personnelle ne signifie pas cachée, mais signifie qui nous appartient mais a le droit d’être partagé). Sauf qu’aujourd’hui à tord ou à raison, les chrétiens pensent qu’il est péjoratif d’être né de nouveau. Quel dommage quand on sait qu’il est écrit « Mais il souffre parce qu’il est chrétien, il ne doit pas avoir honte. Il doit plutôt remercier Dieu de pouvoir porter le nom de Christ » (Pierre – Chapitre 4, Verset 16).

Mais tout cela, sans doute à cause de la perversion de certaines églises de réveil, qui ont fait de l’obtention des choses de ce monde, leur fond de commerce et leur marketing principal. Or, un chrétien ne part pas chercher l’argent, le mariage ou le travail à l’église, il part d’abord, avant tout et surtout chercher Dieu. Une fois qu’il l’a connu, il comprendra d’ailleurs que Dieu a mis entre ses mains et sur cette terre, une vraie capacité à avoir tout ce qu’il demande par le travail, l’amour des autres et l’intégrité. Mais malheureusement, aujourd’hui on prêche beaucoup trop la richesse au sein de coeurs noirs et désorientés.

Ce qui m’amène à parler du problème des églises et de la religion. Dieu a créé le ciel et la terre, et l’homme a son image. Il a ensuite envoyé son fils unique, qui s’est fait chair, afin de venir sauver le monde, à travers sa mort sur la croix. Il le dit lui même, il l’a envoyé afin quiconque croit en lui, ne périsse pas mais obtienne la vie éternelle. Jésus, le fils de l’homme, le Christ notre sauveur est donc au centre de la chrétienté. Il est celui en qui il faut croire pour être sauvé.La bible n’est donc pas un livre religieux mais un pilier de la foi, un livre de foi. Elle contient l’ensemble des enseignements nécessaires et indispensables à toute personne chrétienne pour vivre avec Christ quelque soit le lieu et l’époque. Elle donne une marche à suivre et une orientation à l’homme au sein de la société. Bien évidemment, ceci ne s’applique qu’au personne qui y croit. Dans cette même bible, il est demandé de parler de Dieu et de partager la parole. Les textes très souvent basés sur le témoignage se doivent donc d’être prêchés par tout ceux qui se revendiquent enfants de Dieu et ce, qu’ils appartiennent à une religion précise ou non. « Remerciez le Seigneur, chantez son nom, racontez ses exploits aux autres peuples » (Psaume 105:1)

Malheureusement, je ne suis donc pas totalement en désaccord avec ceux qui disent que certaines églises réveillées (pas toutes) ont basé leur fond de commerce sur le malheur de la condition humaine. J’ai écouté un message très édifiant, de l’évêque Julius EKIE, un grand homme de Dieu très honnête dans sa façon de prêcher, où il précisait que tout ce dont l’homme a besoin a déjà été créé par Dieu quand il créait la terre.

De mon point de vu sur la chose, nous devons arrêter d’appeler à Dieu pour lui demander des choses que nous avons la capacité d’obtenir si nous nous donnons plus de discipline et de rigueur personnelle dans notre façon de vivre et de faire les choses. Le Christ est mort sur la croix pour nous racheter de nos péchés, quand nous venons à lui, nous devons prioritairement chercher un ticket pour le Royaume des cieux. Il n’est en aucun cas un souffre douleur où nous venons sans cesse nous plaindre et demander des choses. Dieu a préparé toute chose en faveur de celui qui l’aime et qui croit en lui. Cette chose peut se trouver en nous, mais nous n’avons juste pas la confiance nécessaire pour l’obtenir. Ou elles peuvent se trouver dans les mains d’une autre personne, mais nous n’avons pas l’amour nécessaire pour reconnaitre que nous avons besoin des autres. Aimons-nous, les uns les autres. L’amour est la base de tout le fonctionnement humain et rythme l’inter-connexion qui existe entre chacun de nous.

Pour appuyer mon propos, je cite ce passage : « En effet les livres Saints disent : Il y a des choses que les yeux ne voient pas. Que les oreilles n’entendent pas, les êtres humains n’y ont jamais pensé. Eh bien, ces choses-là, Dieu les a préparées en faveur de ceux qui ont de l’amour pour lui » (Corinthiens Chap 2 – Verset 9).

C’est cette notion de l’amour qui selon moi est à la fois importante et délicate dans la bible. Qu’est ce que l’amour tel que présenté par Dieu dans les livres Saints ? Le Pasteur Sanogo le précisait encore lors d’un de ses messages. Dieu n’est pas gentil mais il est bon. Et c’est parce qu’il nous aime, qu’il fait ce qui est bon pour nous. Mais ce qui est bon pour nous, n’est pas forcément ce qui est vu comme gentil. Mais c’est ce qui peut nous permettre d’avoir une vie meilleure. Et je pense que notre croyance doit avoir la capacité première de nous rendre bon. Cela ne signifie pas faire preuve de tolérance absolue, loin de là. Au contraire même, cela signifie être capable de faire pour son prochain ce qui sera bien pour lui afin qu’il puisse accéder au Royaume de Dieu. Et je pense c’est en ça que les églises de réveil digne de ce nom sont louables. Car, elles ont le mérite de permettre aux chrétiens d’ouvrir les yeux sur ce qui n’est pas bon dans la pratique de leur foi. Je pense d’ailleurs que c’est même leur fonction première venir corriger ce qui n’est pas bien appliqué par rapport à ce que la Bible demande. Et justement, afin de le faire de manière correcte, elles se doivent de placer non pas les hommes ou le matériel au centre de leur message mais de placer Dieu. L’objectif premier se doit d’être de rappeler aux chrétiens qu’il est important de chercher PREMIÈREMENT LE ROYAUME DE DIEU. Car, c’est ainsi que nous pourrons être sauver et que les choses de ce monde ne nous inquiéteront plus.

Il est écrit : « Mais celui qui met sa confiance en moi et qui s’appuie sur moi, moi, le Seigneur, je le bénis. Il ressemble à un arbre planté au bord de l’eau, qui étend ses racines vers une rivière. Quand la chaleur arrive, il n’a peur de rien, ses feuilles restent toujours vertes. Même une année de sécheresse ne l’inquiète pas, il porte toujours des fruits ». (Jérémie Chap 17:7-8)

Le véritable soucis que nous avons aujourd’hui est que le christianisme a été perverti par la floraison de faux prophètes qui remplissent nos églises. Et quand je dis faux prophètes, je ne parle pas uniquement du pasteur qui clairement a fait de son fond de commerce l’escroquerie de ses fidèles. Je parle aussi du prêtre hypocrite qui viole des jeunes garçons dans sa paroisse et est couvert par le clergé comme si de rien était. Je parle du prêtre qui couche avec ses fidèles et du pasteur qui fait pareil. Tout ceux là, ont fait du christianisme une grosse mascarade. Supposés être des envoyés de Dieu pour répandre la parole, ils utilisent les faiblesses des uns pour combler leur propre plaisir. C’est pour cela qu’il est important de faire attention à la personne qui nous enseigne. Le plus important n’est pas le lieu, le plus important est le message, qui doit être en adéquation avec ce que nous avons nous même pris la peine de lire dans les Livres Saints.

Car il est écrit « Amis très chers, ne croyez pas toux ceux qui disent : nous avons l’esprit saint. Mais examinez les avec attention pour savoir si ces gens ont vraiment l’Esprit de Dieu. En effet beaucoup de faux prophètes sont venus dans le monde. Voici comment vous reconnaissez l’Esprit de Dieu. Tous ceux qui affirment : Jesus Christ est vraiment devenu un être humain, ceux là appartiennent à Dieu » (Jean Chap 4, Verset 1-2)

La question est s’il existe des faux prophètes partout, pourquoi ceux des églises réveillées sont les plus pointés du doigt. Je pense que c’est parce qu’ils sont ceux qui font le plus de bruit, le plus de promesses. La religion catholique est devenue très discrète (hypocrite aussi un peu). Mais nous oublions que Dieu ne nous juge pas en fonction de la quantité de personnes qui savent que nous sommes dans l’erreur, il nous juge sur notre erreur point barre ! On peut mentir à l’homme mais pas à Dieu. Et le fait d’englober les « Born Again » (qui comme je l’ai dis plus haut n’ont rien à voir avec une quelconque religion) dans ces présupposés de religion est assez négatif et au delà même cela fait selon moi preuve d’ignorance. Même si, je l’admets avec vous, les églises de réveil ont pris comme fond de commerce le terme né de nouveau. Et les moins fréquentables d’entre elles, ont réussi à rendre ce terme péjoratif, alors bien même qu’il est dans la bible.

Je rebondis en citant @W_Gaylano donc l’intervention sur Twitter m’a vraiment marqué.  Elle parle elle aussi du terme de Born Again et de l’amalgame constant qui est attribué à celui-ci. Elle dit « Je pense qu’une personne à qui la foi se révèle de façon personnelle (born again) est à féliciter car elle vit vraiment sa foi authentique. Elle n’est pas conditionnée par les rites, l’éducation transmise des parents et se retrouve mieux dans sa recherche d’une vie selon Christ. Pour moi Born Again peut toucher n’importe qui, du catholique à l’évangélique en passant par l’athée. Le tout est de vraiment vivre une vie centrée sur les enseignements du Christ. Après le problème de certaines personnes est qu’elles veulent imposer leur nouvelle foi à tous en dénigrant ceux qui gèrent leur foi différemment. Beaucoup deviennent extrémistes et imposent de nouveaux rites, ce qu’elles reprochent aux institutions religieuses connues. Je pense que chacun est libre d’exprimer ce que la foi a transformé en lui sans que cela se transforme en prêche à tout bout de champ. Après tout la vraie naissance se fait de l’intérieur et sera forcément visible à l’extérieur. La lumière de l’esprit ne peut être contenue. Elle rayonne ». J’ai eu en effet de très beaux échanges sur Twitter à ce sujet. Et j’ai relevé certains éléments très importants notamment l’oppression que les gens ressentent des Born Again qui partagent la parole, l’inadéquation qui existe souvent entre ce que ces convertis prêchent et font, la tendance d’avoir à se sentir supérieure. Je vais donc justement pour finir revenir sur mon point de vue sur chacun de ces points.

Commençons par le partage de la parole. C’est tout simplement du zèle du nouveau converti, rien de bien méchant. Comme l’expliquait un Twittos dont je ne me souviens plus du @ : Un nouveau converti qui découvre la beauté du Christ et sa puissance voit une merveille tellement inexploitée que tu ne peux que la partager afin que d’autres voient ce que tu as vu et comprennes ce que tu as compris. Je parle ici « des chrétiens 2.0 » que l’on observe très souvent d’un oeil critique & sceptique, et dont le moindre faux pas et forcément encore plus grave que celui de quelqu’un qui serait discret, du moins c’est ainsi que certaines personnes pensent. Être un enfant de Dieu ne fait pas de toi une personne parfaite, car l’Homme serait difficilement parfait. Mais être un enfant de Dieu, demande d’être un exemple pour les autres. Car, tu ne peux pas demander aux autres de suivre les préceptes de la Bible, si tu ne le fais pas toi même. Mais, c’est le processus le plus difficile de la nouvelle naissance : la sanctification. Un processus d’autant plus difficile dans ce 21ème siècle très controversé. Mais jamais il ne faudrait avoir honte de parler de Dieu ou se cacher de le faire, parce que nous ne sommes pas parfaits. Ce ne serait pas la bonne démarche, car au final, on ne sera jamais parfait, mais nous avons tout de même une mission celle de parler de Dieu et celle de gagner des âmes à travers la parole de Dieu est surtout notre témoignage. Et cela ne devrait pas être la portion uniquement des jeunes des églises réveillées, cela doit faire parti du mode de vie de tout chrétien.  Il est écrit : « En effet, quand nous croyons de tout notre coeur, Dieu nous rend justes, quand nous affirmons notre foi devant tous, il nous sauve » (Romains Chap 10 – Verset 10). Partager la parole et impacter les autres positivement est une bonne chose. Cela dit, il peut arriver que la façon de le faire soit maladroite et paraisse agressive. Sur ce point, il convient de préciser que l’idée n’est pas de forcer quelqu’un mais de l’aider à découvrir que suivre Jésus est une bonne chose pour lui. Certains messages envoyés en liste de manière récurrente à nos contacts n’ont aucunement l’effet positif recherché, au contraire, ils braquent les gens et les éloignent de la substance partagée. Parler de Dieu ne veut pas dire harceler les gens avec. Sur les réseaux sociaux, selon moi chacun est libre d’en parler autant qu’il veut si toute fois il n’interpelle pas de manière intempestive directement les gens. Mais parlez-en, car juste en scrollant le fil d’actualité, votre message peut ouvrir le coeur de quelqu’un et le pousser même par curiosité à échanger de manière courtoise et polie avec vous sur le sujet. Une fois que quelqu’un vous accorde volontairement son attention sur un sujet chrétien, vous avez là une brèche pour lui faire découvrir Jésus. Je pense qu’on ne converti personne en insultant ou dénigrant les religions. L’idée est tout simplement de faire comprendre à votre interlocuteur que Jésus est Seigneur et Sauveur & qu’il faut donner sa vie à Jésus pour être sauvé grâce à une renaissance en lui et avec lui. N’invitez pas les gens dans votre église plus que vous les encouragez à lire la bible. Ce dont ils besoin c’est d’abord et avant tout de Dieu, et non d’un homme. Parlez à vos interlocuteurs d’abord de Jésus et non premièrement de votre Prêtre ou Pasteur, c’est cela votre principale mission. L’objectif est d’aider d’autres personnes à découvrir qui est Jésus et non pas de forcer à quelqu’un de venir dans votre église. Le plus important reste CHRIST. Et Attention à ne pas utiliser Christ pour obtenir une gloire personnelle également.

Faire l’effort d’être au quotidien ce que l’on prêche. L’être humain est pêcheur certes, l’enfant de Dieu aussi est pêcheur, il est bien écrit que 7 fois le juste tombera, et il se relèvera, mais cela ne doit pas être une excuse pour se cacher derrière notre péché. A partir du moment où nous sommes enfants de Dieu et que nous le revendiquons haut et fort, et surtout que nous souhaitons gagner des âmes, nous nous devons de prêcher le bon message en esprit et en vérité. Le chrétien est devenu trop hypocrite, dans le sens où il parle aujourd’hui d’un Dieu qu’il ne connait pas et donc il ne respecte même pas les commandements. Et très souvent, on reproche aux jeunes Born Again, d’être hypocrite avec eux mêmes. Ils affichent une image de prêcheur de la bonne nouvelle mais par derrière ils sont le carrefour de tous les vices. Ok, admettons mais c’est une généralité à tous les chrétiens. Born Again n’est pas une religion. Et chaque personne doit savoir qu’il sera jugé par Dieu selon ses actes. Inutile de faire semblant devant les hommes, Dieu regarde le coeur. Nous devons selon moi, tous et chacun travailler à faire de notre vie le reflet de celle du Christ. Car, le mot chrétien a été donné aux personnes qui ressemblaient à Christ. Mais il faut faire la différence entre donné sa vie à Jésus et être en transition pour lutter contre ses addictions (cela ne nous empêche pas de parler de Jésus) et en fait n’être rien du tout, et parler de Jésus parce que c’est à la mode. C’est très différent en mon sens. Mais, dans tous les cas, ce que les hommes pensent devraient très peu vous importer tant que vous ne les dérangez pas personnellement. La liberté que vous avez à parler de Jésus est un vrai acquis ! Suivez votre coeur, et parlez autant de foi de Dieu et de ses merveilles que vous le souhaitez. Et parallèlement, lutter pour avoir une meilleure vie afin de ne pas adorer le Christ de façade mais avoir le coeur loin de lui.

J’ai encore énormément de chose à dire car ce si est un échange vaste, mais je pense que je vais m’arrêter avec ce petit questions/réponses que je vous invite d’ailleurs également à faire & à partager en commentaires de l’article sur les réseaux sociaux :

  • A la question : Es-tu Born Again, je réponds oui car Jésus est mon Seigneur et mon sauveur
  • A la question : A quelle religion appartiens-tu, je répond aucune, si ce n’est celle de suivre le Christ. 
  • A la question : Quelle place occupe Jésus dans ta vie, je répond la première place. C’est pour moi l’alpha et l’oméga.
  • A la question : Faut-il partager la parole, je dis si ton coeur te dis de le faire, fais le sans honte, sans limite et sans te soucier des jugements.
  • A la question : Es-tu parfaite ? Je réponds un grand NON, mais j’aspire à me rapprocher le plus possible de Jésus. Mais quand je vois mon parcours depuis deux ans, je comprends que tout est possible à celui qui croit.
  • A la question : Faut-il croire absolument en Jésus ? Je réponds croyez en ce que vous voulez, même en vous même, si cela vous permet d’être bon. En ce qui le concerne moi, j’ai choisi de croire en Jésus et croyez moi c’est la plus merveilleuse chose qui me soit arrivée

En somme rappelons nous que le plus important n’est pas d’être ou de se revendiquer catholiques, protestants ou pentécotistes, le plus important est d’être enfant de Dieu. N’oublions pas que nous devons tous en tant que chrétien naître de nouveau pour être sauvé et que la nouvelle naissance ne constitue pas une religion. N’oublions pas également que nous sommes libres de faire de notre vie ce que l’on veut quelque soit le regard des autres. N’ayez pas honte ou peur d’affirmer votre foi. Ne soyons ni trop tolérants, ni extrémistes, soyons tout simplement JUSTES & BONS. Et gardons en tête que Dieu ne regardera pas au jugement dernier à quelle religion avons nous appartenu, il regardera notre coeur. Comme quoi, l’amour est la clé de tout ! Soyez bénis tous autant que vous êtes.

Gaëlle Stella ONANA – Retrouvez moi sur Facebook (ici) & sur Twitter (ici)

Publicités

Un commentaire

  1. C’est un plaisir de vous lire Gaëlle.

    A la question : Faut-il croire absolument en Jésus … pour être réconcilier avec Dieu et naitre de nouveau en esprit ? Je répondrais que oui parce que selon les écritures  » Il n’y a de salut en aucun autre; car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés.  » (Actes 4:12)

    C’est cependant un choix qui doit se faire en toute liberté.

    Be blessed.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s